École de Nîmes

L'École de Nîmes est un mouvement coopératif français, actif en particulier dans le Sud de la France et animé par des protestants.



Catégories :

Économie sociale - Coopération

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • ... Le fondateur de l'Ecole de Nîmes est Edouard de ... Charles Gide, L'Ecole de Nîmes, Paris, Presses universitaires de France, 1947, ... (source : books.google)
  • Pour info l'école de Nîmes est la plus grande école de police d'europe, ..... Site, réalisé, hébergé et référencé par Epistrophe AdmiNet France... (source : forum-concours.cap-public)
  • ... En France, plus de 3 millions de ménages sont concernés par la précarité... L'histoire de l'Ecole de Nîmes est indissociable de celle du mouvement.... visitez le site de campagne d'Europe Ecologie dans votre région... (source : languedoc-roussillon.regions-europe-ecologie)

L'École de Nîmes est un mouvement coopératif français, actif en particulier dans le Sud de la France et animé par des protestants (Auguste Fabre, Édouard de Boyve).

L'idée est celle d'une coopération émancipatrice, structure d'apprentissage de la démocratie et de l'efficacité économique, permettant d'abolir le régime du profit sans tomber dans l'étatisme.

L'idée coopérative sera vulgarisée par un premier congrès à Paris (1885) et par le mensuel (1886) «l'Emancipation», présenté comme un «journal d'économie politique et sociale».

Cette idée est appliquée en particulier à Nîmes (Gard)  : Charles Gide participe activement à une «Coopérative de consommation», s'intéressant aux problèmes concrets de gestion et de conflits que ces coopératives ont avec le commerce privé.

En 1888, l'«association protestante pour l'étude pratique des questions sociales» est créée à Nîmes, avec le pasteur Tommy Fallot comme président et Charles Gide comme vice-président.

Ce principe de solidarité - partagé par des hommes comme Henri Marion, Émile Durkheim, Léon Bourgeois - est présenté comme la voie entre libéralisme et marxisme.

Cette solidarité «n'est pas comme la liberté ou l'égalité un pur parfait : elle est un fait les mieux établis par la science et par l'histoire, l'interdépendance des hommes va l'ensemble des jours en s'accentuant davantage.»[réf.  nécessaire]

Voir aussi

Liens externes

Recherche sur Amazon (livres) :



Principaux mots-clés de cette page : site - france - nîmes - protestants - idée - coopérative - particulier - présenté - sociale - charles - gide - protestante - président - solidarité - hommes - fédération -

Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89cole_de_N%C3%AEmes.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 17/12/2010.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu