Effet pervers

On appelle effet pervers un résultat non désiré et fâcheux d'une action qui se retourne contre les intentions de ceux qui l'ont engagée, selon la formule «l'enfer est pavé de bonnes intentions».



Catégories :

Cindynique - Assurance

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • comme le résultat de l'action des individus, en particulier lorsque ce résultat... Les effets pervers forment à la fois la hantise et la raison d'être de la... (source : cjc-online)
  • II. 3. Les effets de composition et les effets pervers. Les actions des individus, en s'agrégeant, produisent des résultats sociaux, collectifs.... (source : denistouret)
  • Conséquences fortuites sont les résultats qui (ou ne sont pas limités) ce que... un négatif ou un effet pervers, qui peuvent être le résultat opposé de ce qui... 5 Mode de défaillance et analyse d'effets ; 6 Actions de solution ou d'... (source : worldlingo)

On appelle effet pervers un résultat non désiré et fâcheux d'une action qui se retourne contre les intentions de ceux qui l'ont engagée, selon la formule «l'enfer est pavé de bonnes intentions».

Il peut se traduire par :

Ces résultats «contreproductifs», ces «dommages collatéraux», «effets secondaires» et «conséquences non désirées», sont nombreux, tant dans la vie courante, que dans les domaines concernant la société : politique, économique, du managérial, social, juridique, militaire, culturel, etc.

On notera :

  1. que ce n'est pas l'ensemble des résultats non désirés et autres effets imprévus qui sont fâcheux.
    • Certaines découvertes utiles (pénicilline et aussi tarte tatin, bêtise de Cambrai ou Essuie-tout) ont été faites «par accident», ou alors «par erreur», en contradiction avec le but d'origine ou la procédure reconnue normale (sérendipité). Il ne s'agit pas alors d'effets pervers.
    • D'autre part certaines actions peu performantes comparé aux objectifs peuvent avoir des retombées positives «à quelque chose malheur est bon» pour rester dans le domaine des proverbes
  2. que l'effet pervers est différent des sacrifices nécessaires à l'action («on ne fait pas d'omelette sans casser des œufs») et autres dommages collatéraux prévisibles et prévus (par exemple dans le cadre des actions de guerre).

Causes

Le fonctionnement est généralement le suivant : on établit qu'une action va avoir un résultat heureux. Malheureusement, on oublie fréquemment que ce résultat n'est obtenu que toutes choses identiques d'autre part, or, fréquemment, l'action a pour effet de modifier les conditions initiales, de sorte que le résultat obtenu est différent de celui prévu.

Les effets pervers peuvent être dus

Certains effets pervers sont clairement identifiés

La vérité des prix est fréquemment - dans les quelques cas où on peut l'appliquer - un bon obstacle aux effets pervers ainsi qu'aux gaspillages. L'expérience de la taxe à l'essieu montre cependant que cette vérité des prix subit sur le long terme des coups de pouce qui lui ôtent énormément de son utilité.

Exemples

Ajustement de tarifs

Lors de la crise pétrolière de 1973, la France décida de moins répercuter la forte augmentation de facture pétrolière sur l'électricité industrielle, outil de compétitivité économique, que sur l'électricité domestique consommée par les citoyens. La mesure était a priori excellente. On s'aperçut cependant au bout de deux ans que le coût de fabrication de l'aluminium était principalement celui de l'électricité permettant de électrolyser l'alumine. Si cette électricité était vendue par un artifice comptable en dessous de son prix de revient, l'industrie métallurgique française, qui exportait une grande partie de sa production, exportait par conséquent indirectement de l'énergie transformée--et à perte. Le problème fut heureusement corrigé mais aurait pu passer inaperçu pendant des années, s'augmentant même (autre effet pervers !) du fait que l'aluminium français devenait pour le coup étonnamment compétitif sur le marché international.

Voir aussi : Vérité des prix

La vitre brisée de Frédéric Bastiat

Casser une vitre n'est pas généralement une opération intentionnelle, mais on lui attribuait quelquefois des effets bénéfiques ("faire marcher l'industrie"). Frédéric Bastiat mit en évidence dans son célèbre essai Ce qu'on voit et ce qu'on ne voit pas qu'il n'en était rien et que même le bris de cette vitre avait son effet pervers, à savoir que s'il encourageait de façon visible l'industrie du verre, il retirait de façon invisible la somme correspondante à tout autre emploi, se traduisant par une perte et pour le propriétaire de la vitre et pour l'industrie généralement.

Article détaillé : sophisme de la vitre brisée.

Voir aussi

Recherche sur Amazon (livres) :



Principaux mots-clés de cette page : effet - résultat - action - pervers - risque - prix - vitre - vérité - électricité - industrie - bon - généralement - marché - désiré - fâcheux - contre - intentions - obstacles - agit - loi -

Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Effet_pervers.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 17/12/2010.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu