Société mutualiste étudiante régionale

Une société mutualiste étudiante régionale ou SMER est une mutuelle obligatoire pour les étudiants chargée de la gestion du régime de sécurité sociale étudiant sur une portion du territoire français délimitée par la loi.



Catégories :

Mutualité étudiante - Mutualité - Assurance - Santé en France

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • ... Vous aurez ainsi le choix entre la LMDE (La Mutuelle Des Etudiants) et votre SMER (Société Mutualiste Etudiante Régionale).... (source : pde)
  • ... Un étudiant boursier, quel que soit son âge, est exonéré du versement de la... Au sein du réseau Smer, la Smerep, Société mutuelle étudiante en ... L'Union nationale des sociétés étudiantes mutualistes régionales (Usem)... (source : dossierfamilial)
  • En France, les étudiants étrangers bénéficient d'une couverture sociale aux... ou la SMER centre 617 (Sociétés mutualistes étudiantes régionales).... (source : etudier-en-france)

Une société mutualiste étudiante régionale ou SMER est une mutuelle obligatoire pour les étudiants chargée de la gestion du régime de sécurité sociale étudiant sur une portion du territoire français délimitée par la loi. L'ensemble des SMER gèrent un des centres de sécurité sociale 617[1]. Les SMER proposent aussi d'autres services d'assurances (logement, responsabilité civile... ) mais aussi des partenariats (UCPA).

Origines

En 1948, la gestion du régime de sécurité sociale des étudiants avait été déléguée à trois organismes : la Mutuelle générale des étudiants lorrains (MGEL) en Lorraine, la Mutuelle des étudiants marseillais (MEM) à Marseille et la MNEF sur le reste du territoire. Chacune des mutuelles étant strictement cantonnée dans son territoire. Cependant, la MEM a particulièrement vite été intégrée à la MNEF. Le mutualisme étudiant ne contient alors plus que la MNEF et la MGEL, cette dernière est restée ainsi l'unique mutuelle étudiante régionale jusqu'en 1974.

Au début des années 1970, le monopole de la MNEF sur le territoire national est contesté. Qui plus est , la MNEF, et le syndicat UNEF qui la dirige à cette époque, entrent dans une période de querelles internes. Des associations étudiantes qui ne se reconnaissent pas ou plus dans les prises de positions et les agissements de la MNEF souhaitent avoir une mutuelle alternative. C'est l'origine de la création des SMER. Les SMER se sont créées dans l'objectif d'être apolitiques et continuent de le revendiquer. Elles refusent de prendre position sur des sujets politiques ou sociaux autres que la mutualité et la santé des étudiants. Concernant cette dernière compétence, elle réalise avec les ORS une enquête nationale sur la santé des étudiants[2].

Les SMER sont créées en 1970. Deux raisons principales expliquent le choix d'un dispositif régionalisé. Dans un premier temps, les SMER ont été bâties sur le modèle de la MGEL. Par la suite, tout comme la MGEL, elles ont été créées avec le soutien d'associations étudiantes. Les associations qui ont aidé à la création des SMER sont surtout des associations nommées couramment les majos, qui avait quitté le giron de l'UNEF. En Île-de-France, trois filières ont été actives dans la création de la SMEREP, celles de gestion, de médecine et de pharmacie. Elles obtiennent du gouvernement et de mutuelles existantes les moyens de lancer les SMER. La mise en place s'effectue par conséquent progressivement entre 1970 et 1974 selon les territoires, au fur et à mesure de l'obtention des agréments et des moyens. Depuis lors, les SMER n'ont pas envisagé de revenir sur le mode d'organisation régionalisé.

Présentation

Les SMER sont au nombre de neuf, auquel il faut ajouter la SEM (Société des étudiants mutualistes) qui n'a pas de ressort territorial. Ce sont :

Cette liste a peu évolué. La SMESO a été modifiée. Dans un premier temps, elle a été amputée territorialement par la création de SMER spécifiques aux départements d'outre-mer : la Société mutualiste des étudiants de la Réunion (SMERÉ), et la Société mutualiste des étudiants d'Antilles-Guyane (SMERAG) créée en 1995 par d'anciens étudiants venus faire leurs études en métropole. D'autre part, des désaccords de gestion ont conduit la SMESO à s'éloigner des autres SMER. Elle a par conséquent été renommée VITTAVI.

En 2000, la MNEF s'est vu retirer son habilitation à gérer le régime de sécurité sociale étudiant et a été liquidée. Une nouvelle mutuelle a été créée, reprenant pour partie les structures, l'organisation et les personnels de la MNEF, c'est la LMDE. La LMDE et les SMER sont par conséquent les deux choix envisageables des étudiants pour leur sécurité sociale.

Adhésion au dispositif mutualiste

Deux structures regroupent les SMER.

Une partie des SMER est réunie au sein de l'Union des sociétés étudiantes mutualistes (USEM) et a un rôle de représentation auprès des institutionnels et au sein du dispositif mutualiste. Ces SMER sont la SMENO, SMEBA, MGEL, MEP, SMEREP, SMERAG.

L'autre partie des SMER, la SMECO, la SMERE, la SMEREB, la SMERRA et VITTAVI (ex-SMESO), sont réunies au sein de Fédération de la mutualité étudiante (FEDEME) qui se distingue de l'USEM dans son mode de gestion interne et par le fait qu'elle a décidé de quitter la Fédération nationale de la mutualité française en 1989 pour fonder la Fédération nationale interprofessionnelle des mutuelles (FNIM).

Notes

  1. La MGEL reste quelquefois toujours attachée au numéro 568 du fait de sa première délégation de gestion datant de 1948.
  2. Voir le rapport : La santé des étudiants en 2007 [1]

Voir aussi

Liens externes

Sites des différentes SMER :

Recherche sur Amazon (livres) :



Principaux mots-clés de cette page : étudiants - smer - mutualiste - société - mutuelle - sites - mgel - mnef - étudiante - gestion - sécurité - sociale - territoire - créées - vittavi - régime - associations - création - smerep - région - smeso -

Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Soci%C3%A9t%C3%A9_mutualiste_%C3%A9tudiante_r%C3%A9gionale.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 17/12/2010.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu